Creditsansjustificatifs
11 Janvier 2020 à 09h51 - 195

Prélèvement à la source et critères de calcul en 2020

L’impôt sur le revenu connaîtra une baisse dès cette année 2020. Environ 17 millions de foyers fiscaux vont pouvoir en profiter, ce qui va impacter sur le prélèvement à la source. Notons que les critères de calcul demeureront les mêmes, ce sera le barème de l’impôt qui va changer, de même que le montant des fourchettes par tranches de revenus.

La modification du barème par tranche d’imposition

Ce barème est donc modifié comme suit : pour une tranche marginale d’imposition de moins de 10 064 euros, le taux est de 0%. Ce taux est révisé à 11% (s’il était de 14% auparavant) pour la tranche de 10 065 euros à 25 659 euros. Il est de 30% pour la tranche de 25 660 euros à 73 369 euros, et de 41% pour celle de 73 370 euros à 157 806 euros. Quant à la tranche d’impôt de plus de 157 807 euros, le taux sera de 45%.

Notons aussi que ces fractions du revenu imposable ont fait l’objet d’une modification par rapport à celles de 2019. Le montant des plafonds sont révisés à la hausse, ce qui fait que l’accès à la tranche supérieure n’est opéré que si l’impôt du contribuable a augmenté.

Exemple : l’assiette taxable de Raymond est de 9 990 euros. Pour l’année 2019, il serait classé dans la deuxième tranche du barème de l’IR (entre 9 964 euros et 27 519 euros), assujetti au taux de 14%. En 2020 en revanche, avec ce même montant de son assiette taxable, Raymond sera classé dans la première tranche et son taux d’imposition est de 0%.

Autre changement en 2020 : la suppression du taux de réduction forfaitaire de 20%, de même que la retouche sur le calcul de la décote.

Notons par ailleurs que les taux de prélèvement à la source vont connaître une certaine modification puisqu’ils seront recalculés en fonction de la dernière déclaration effectuée par chaque contribuable. Ces nouveaux taux s’appliqueront alors à partir de février 2020. Pour anticiper ce changement, l’utilisation du simulateur d’impôt est requise.

Par ailleurs, il est tout à fait possible de réduire moins d’impôt en investissant dans des produits d’investissement défiscalisants. Cela aussi bien dans le domaine de l’immobilier que des actifs financiers.

Recueillir plus d’informations sur latribune.fr.

Rappel sur le prélèvement à la source selon différents cas

Tous les types de revenus sont concernés par l’impôt à la source : les revenus salariaux, les revenus des indépendants et des agriculteurs, les revenus des retraités, les revenus fonciers, les revenus de capitaux mobiliers. Quant au prélèvement lui-même, il est réalisé selon que vous soyez un salarié (votre collecteur est votre employeur), un travailleur indépendant (votre IR sera prélevé par l’administration fiscale), un retraité (votre prélèvement est opéré par la caisse de retraite), un demandeur d’emploi (c’est Pôle emploi qui se charge de votre prélèvement à la source).

Si vous avez réalisé une simulation et que vous constatez que l’impôt prélevé est plus élevé que prévu, pas d’inquiétude : les réductions et les crédits d’impôts ne sont pas pris en compte dans le calcul. Ceux-ci sont en effet remboursés en une seule fois après déclaration effectuée, et non versés tous les mois.

Le prélèvement à la source : quels avantages ?

Avec l’implémentation du nouveau système, le contribuable s’acquittera de son impôt en conformité avec la variation de ses revenus et de sa situation professionnelle. Le décalage d’un an est donc supprimé, ce qui permet au contribuable de profiter d’un ajustement à jour de ce qu’il doit à l’administration fiscale. Tout changement sera alors communiqué à l’administration fiscale.

Finance

  1. 11 Janv. 2020Frais de succession : comment démembrer sa propriété ?40
  2. 17 Déc. 2019TDVM, taux d'occupation financier et rendement SCPI323
  3. 4 Nov. 2019Créez facilement des devis professionnels et transformez-les en factures d’un simple clic1014