Creditsansjustificatifs

Pouvez-vous encore emprunter pour acheter en Pinel ?

Dans le contexte économique actuel, l’on se pose la question s’il est encore possible d’emprunter auprès des banques pour financer son investissement Pinel. L’achat d’un bien Pinel est en principe réalisé grâce à l’apport personnel de l’investisseur d’une part, complété par le prêt bancaire d’autre part.

Cependant, selon certaines études, il est aussi possible de procéder à un investissement sans apport, en surveillant le rendement de la mise en location par rapport au taux bancaire afin de profiter du mécanisme de levier généré. Par ailleurs, la réduction d’impôt est de 12%, de 18% ou de 21%, soit 2% par an (pour une période d’engagement de 6 à 9 ans).

Lichtraum, L'Architecture, Vivre, Salon

La baisse des taux directeurs

On assiste aujourd’hui à la baisse générale des taux directeurs pour amortir le choc économique dû au clash sanitaire auquel le monde fait face. Rappelons que les taux des banques étaient déjà bas depuis ces deux dernières années, baisse plutôt favorable à la souscription à un prêt pour financer l’achat d’un bien Pinel. Toujours est-il que les banques demeurent sur leur garde quant à l’octroi du prêt, en fonction de la capacité de remboursement du demandeur et ce, face aux retombées économiques qui se font progressivement ressentir. Quoi qu’il en soit, il est important de toujours bien définir les échéances.

Une assurance remboursement peut avoir été souscrite dans certains cas : il est temps de se renseigner sur l’étendue de sa couverture, par exemple si l’indemnisation est déclenchée uniquement en cas de décès ou en cas de force majeure. Un réaménagement des crédits à moyen et à long terme pourra aussi être revu.

Maintien du système bancaire actuel

Par ailleurs, le système bancaire actuel sera maintenu malgré la menace de la crise économique : pour cela, des liquidités sont injectées par la Banque centrale européenne BCE. Le taux d’endettement sera cependant révisé à 33% d’une part, le reste étant complété par l’apport personnel de l’investisseur, et la durée du remboursement d’autre part. Celle-ci sera ramenée à une période maximale de 25 ans. Les mesures prises par les banquiers porteront aussi sur les prêts immobiliers sans apport personnel, qui seront de moins en moins encouragés par les établissements de crédit.

En clair, il est donc toujours possible d’emprunter pour acheter un bien Pinel, mais à condition de bien étudier l’ensemble de ces paramètres et de réaliser tous les calculs y afférents par rapport au durcissement de ces conditions d’emprunt.

Les mesures d’assouplissement par les banques

Pour ceux qui ont déjà contracté un prêt, les banques proposent des mesures d’assouplissement telles que le report éventuel de l’échéance ainsi que la modulation des mensualités. Les banquiers sont aussi ouverts à toute proposition et à tout dialogue en cas de difficulté temporaire à rembourser.

Évaluer le montant du prêt avec la nouvelle loi de finances 2020 pour le Pinel

Attention à cet important paramètre à prendre en compte : la non-éligibilité des maisons individuelles au dispositif. Il faut en effet prévoir un budget assez conséquent pour l’achat d’un terrain et d’un immeuble à usage collectif, qui sera désormais le seul type d’immobilier éligible à la loi Pinel, compte tenu de cette nouvelle loi de finances 2020. Il est toutefois possible de se tourner vers un promoteur immobilier à condition d’étudier les différentes offres ainsi que les programmes les plus avantageux en fonction de l’objectif de défiscalisation visée. Pour rappel en effet, investir sous la loi Pinel donne avant tout lieu à une réduction d’impôt de 12%, de 18% ou de 21%, en plus de générer des revenus locatifs calculés sur la base des plafonds de loyers et de ressources du locataire.

En savoir plus sur mysweetimmo.

Creditsansjustificatifs : de toutes récentes sorties.

  1. 19 Mars 2020Les performances des meilleures SCPI pour l'année à venir79
  2. 11 Janv. 2020Faut-il financer des parts de SCPI à crédit ou au comptant ?1288
  3. 11 Janv. 2020Prélèvement à la source et critères de calcul en 2020362